Nous y sommes, Daydream doit être présenté le 4 octobre prochain

Déjà abordée de nombreuses fois ici même, la plateforme de réalité virtuelle mobile Daydream se précise à quelques jours du lancement. 

Le 4 octobre prochain Google va lever totalement le voile sur sa stratégie lors d’une Keynote chargée en annonces. Depuis quelques jours quelques informations précises ont déjà été données telles que le ou les smartphones compatibles Daydream ou encore le processus de soumission d’applications compatibles pour les développeurs.

Voici ce que l’on sait aujourd’hui.

Pas de nouveaux Nexus, mais des “Pixels phones”

Une fois n’est pas coutume, Google rompt avec ses habitudes en dévoilant les smartphones Pixel et Pixel XL, conçus par HTC. Le modèle XL devrait être le premier smartphone à bénéficier de la certification Daydream.

google-pixel-xl-rendu-offiSes caractéristiques correspondent à ce que nous savions déjà à savoir :

  • Écran : AMOLED de 5,5 pouces avec définition Quad HD 2560 x 1440 pixels
  • Processeur : quad core Snapdragon 820
  • RAM : 4 Go
  • Stockage : 32 à 128 Go
  • Appareil photo : 12 mégapixels
  • Caméra frontale : 8 mégapixels
  • Batterie : 3450 mAh
  • Sécurité : lecteur d’empreintes digitales
  • Connectique : USB Type C
  • Connectivité : Bluetooth 4.0
  • OS : Android 7.1 Nougat

Ce smartphone sera accompagné d’un contrôleur de mouvement 3Dof et d’un masque passif avec un rendu “textile”. Ce masque passif ne sera compatible qu’avec le Pixel XL. Ces caractéristiques vont permettre des expériences plus abouties grâce à des capteurs de mouvements plus précis, réactifs, mais aussi grâce à la technologie Low Persistence qui permet de réduire le flou cinétique lors des mouvements de la tête.

Toutes ces technologies seront embarquées dans le smartphone qui de fait sera utilisable sur un Homido V2 autorisant une double compatibilité Cardbord/Daydream.

Les plug-ins Unity et Unreal Engine pour Daydream passent en version finale

Disponibles en version bêta depuis déjà quelques mois, les deux plug-ins Daydream destinés aux moteurs de rendus de prédilection des développeurs sont sortis de la phase de développement. 

Les développeurs peuvent dès aujourd’hui se rendre sur la page dédiée afin de télécharger le ou les plug-ins de leurs choix.

Google VR, la page des développeurs

Un contrôle strict sur le contenu

Contrairement à la plateforme Cardboard, Google semble suivre la voie de Samsung en limitant ou filtrant les soumissions d’applications via le Daydream Acess Program

Les développeurs devront impérativement soumettre leurs travaux en passant par ce programme pour être visibles sur la plateforme Daydream. Les développeurs dont les applications ne seront pas sélectionnés ou ne souhaitant pas prendre par à ce programme devront attendre 2017 pour voir leurs applications publiées.

Cette politique qui semble stricte et restrictive de prime abord est utilisée par Samsung pour le Gear VR, le but étant d’avoir un lot d’applications disponibles moins important, mais plus qualitatif.

Rendez vous, le 4 octobre