Univrses est une startup suédoise spécialisée dans la capture de mouvement.

Le projet a pour but de proposer un véritable positional tracking à destination des casques de réalité virtuelle pour smartphone.

Le projet semble arriver à son but et Univrses propose dès aujourd’hui un accès bêta au SDK Playground permettant d’intégrer cette technologie.

Qu’est-ce que le positional tracking ?

La capture de mouvements pour les applications de réalité virtuelle se divise en trois groupes:

  • Le Head-Tracking, la capture des mouvements de la tête. Celle-ci s’effectue sur trois axes. Il s’agit du tracking utilisé par toutes les applications VR mobiles actuelles.
  • Le positional tracking, ajoute la position dans l’espace de l’élément capturé. Dans les faits ce type de tracking permet de savoir où se positionne le sujet dans son environnement. Cette capture de mouvement est utilisée par Oculus depuis le DK2, OSVR et bien sûr le HTC Vive pré.
  • L’human tracking, celui-ci permet une capture complète du corps permettant de dissocier par exemple les mouvements d’une main. C’est le type de capture de mouvement initié par le Kinect de Microsoft.

Comment fonctionne le Playground ?

Le playground utilise une combinaison complexe de données recueillies par le smartphone. Parmi ces données, figure notamment:

  • Une capture de l’environnement par le capteur photo du smartphone.
  • Une orientation fournie par l’accéléromètre, la boussole et le gyroscope du smartphone.

L’avantage de cette solution est de n’utiliser aucun matériel externe, les données du smartphone suffisent. Cette capture permettra aux applications en bénéficiant de reproduire un environnement virtuel dans lequel il sera possible de se déplacer en marchant à la manière de ce que propose HTC avec son Vive pré.

Qu’est ce que l’utilisation de Playground apportera ?

Ce système permettra en plus d’un déplacement physique et virtuel, des interactions multi-utilisateurs puisque le SDK apportera la possibilité de communiquer avec un ou plusieurs smartphones équipés d’une application compatible “Playground”.

L’utilisation de la caméra permettra une intégration d’éléments de réalité augmentée.

Où en est ce projet ?

À l’heure actuelle, le positionnement semble fonctionner correctement, mais la latence induite est encore élevée. En revanche la capture de la hauteur du sujet par rapport au sol semble être encore imprécise. Le projet est toujours au stade de l’élaboration, mais l’ouverture de l’accès au bêta laisse supposer de rapides progrès.