Il est courant de lire que le champ de vision humain avoisine voir dépasse les 200°, est-ce une réalité ?

Oui et non !

Oui en vision monoculaire le champ de vision couvert par les yeux d’un être humain peut avoisiner les 200°, non car il ne s’agit pas d’une vision binoculaire et les 200° ne sont atteins que par fractions. Par fraction, signifie qu’il est impossible de voir sur 200° simultanément, mais il est possible de couvrir cet angle par mouvements oculaires.

Champ de vision humain en degrés par oeil

Comme le schéma ci-dessus l’indique ci-dessus, la vision binoculaire couvre un maximum de 62° par œil soit 124°, mais dans cet angle tout n’est pas perceptible avec précision. Les couleurs ne sont pas perceptibles sur les bords, seule la lumière est perceptible, pour apprécier les couleurs le champ visuel se réduit alors de 60° à 120°, l’écart est important, mais diffère d’un individu à l’autre en fonction de sa morphologie (écartement des yeux, profondeur, etc.).

Pour distinguer les formes, l’angle de perception est encore moindre, il est compris entre 10° et 60°.

La zone de confort permettant de lire et de voir avec la plus haute précision est comprise dans un angle de 20°à 40°.

Pourquoi un FOV de 200° sans rendu fovéal est inutile et contre productif ?

Le rendu Foveal est une technologie permettant de suivre l’orientation du regard (eye tracking) de manière à ce que la définition maximale se concentre à cet endroit précis. L’intérêt est d’économiser la puissance de calcul pour pouvoir en bénéficier pleinement là ou le regard se porte.

Un FOV de 200° n’utilisant pas cette technique demandera beaucoup plus de ressources matérielles (puissance de calcul) que sur 110° à condition d’utiliser une définition supérieure sur 200°. A définition identique, la puissance de calcul serait identique, mais le screen door effect serait aussi plus présent.

Voici pourquoi les casques de réalité virtuelle actuels proposent des FOV compris entre 100 et 110°.

Plus d’information sur le FOV optique et virtuel.