La compatibilité des applications.

Chaque casque possède une distorsion, un IPD et une taille de lentille différente ce qui a pour effet de limiter la compatibilité avec les applications. Il est donc utile de bien reconnaître la source de vos applications pour comprendre pourquoi certaines ont un bon rendu contrairement à d’autres.

Voici un petit tableau vous présentant les différents paramètres des principaux casques VR.

Casque VRFOVdistvign
Cardboard960.60100
Samsung Gear1120.95100
Homido1011.10100
Zeiss VR One1795.0053
Archos / Colorcross700.65100

La majorité des applications de réalité virtuelle sont créées à l’aide d’un de ces trois kits de développement qui chacun possède leurs avantages et leurs inconvenants.

$logo-titledLe plus connu est certainement Unity, les applications créées à l’aide de ce SDK ne peuvent disposer d’une distorsion « adaptable » celle-ci étant spécifiée dans le code source de l’application. Presque toutes les applications créées sous Unity utilisent la distorsion du Cardboard qui reste majoritairement utilisé.

cardboard-manufacturerLe plus souple est certainement le SDK de Google, depuis peu celui-ci permet grâce a un QR code d’adapter les paramètres de distorsion, IPD et ombrage en fonction de votre casque. Ce SDK repose aussi sur Unity et toutes les applications créées avec ce SDK ont l’avantage d’être compatibles avec tous les casques passifs. Pour savoir si une application a été créée avec ce SDK, il suffit de regarder si celle-ci dispose d’une couronne de réglage entre les deux images.

Unreal_Engine_logo_and_wordmarkLe petit dernier, l’Unreal engine. Un moteur particulièrement performant permettant d’obtenir un très bon framerate, celui possède le même inconvénient qu’unity puisque la distorsion est fixée une bonne fois pour toutes par le développeur. Bien qu’encore très peu utilisé ce SDK risque du surpasser unity chez bon nombre de développeurs.

Avec ces infos vous comprendrez aisément qu’un casque comme l’Homido disposant d’un IPD réglable sera forcément compatible avec un bien plus grand nombre d’applications.

L’écran de votre smartphone.

Bien entendu plus la densité de pixel affichable sera importante plus l’immersion sera bonne, mais ce n’est pas tout ! Une mauvaise protection d’écran sur un écran de bonne qualité donnera une image moins nette et pour peu que celle-ci soit rayée ou collée avec des bulles, celle-ci sera encore plus visible au travers de votre casque.

Préférez donc une protection de type « verre trempé » et surtout veillez a ce que votre écran soit particulièrement propre avant l’insertion dans votre casque.

La buée

Le principal problème de ce type de casque est l’apparition rapide de condensation sur les lentilles. Celle-ci apparaît à cause de l’écart de température entre l’intérieur du casque et l’extérieur. La principale cause est votre respiration. Il n’y a pas de technique universel permettant d’éviter cette buée, mais certains casques disposent d’aérations suffisantes pour limiter ce phénomène, l’idéal est de s’assurer de ne pas expirer à l’intérieur du casque.

Le positionnement de votre smartphone dans votre casque

Un tutoriel existe à cette adresse vous expliquant comment positionner votre smartphone convenablement.